Le 10e Prix fédéral de lutte contre la pauvreté récompense 3 projets durables

 

Bruxelles, 8 juin 2018. Slaatje Praatje, Racynes et L’ilot ont remporté ce matin la dixième édition du Prix fédéral de lutte contre la pauvreté à la suite d’un vote du public. Chacun d’entre eux a reçu un chèque de 15.000 euros à l’occasion d’une cérémonie organisée en présence de la secrétaire d’État, Zuhal Demir, et de Sa Majesté la Reine Mathilde.

Ce dixième anniversaire aura été l’occasion de revenir sur les éditions antérieures et de définir une vision ambitieuse et durable en matière de lutte contre la pauvreté. Les porteurs de projet qui ont été nominés au cours de ces dix années ont en effet été invités à décrire leur vision des actions et enjeux futurs de la lutte contre la pauvreté.

Les 9 candidats présélectionnés ont ensuite été soumis au vote du public. Pour faire leur choix, les citoyens ont pu visionner une série de films de présentation de 30 secondes, dans lesquels chaque candidat expose son projet. Plus de 6000 votes ont été comptabilisés.

Zuhal Demir, Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la pauvreté « Le gouvernement et les organisations contre la pauvreté sont deux faces de la même médaille. Ils se tiennent mutuellement fort dans la lutte contre la pauvreté. Les organisations atteignent les gens dans les endroits où la pauvreté se cache. Plus souvent, elles peuvent prendre le temps pour une conversation tranquille et sentir ce qui vit dans la société. Aujourd'hui, trois organisations sont mises à l'honneur pour leurs efforts. Pour moi personnellement, elles sont les représentantes de l’ensemble des organisations, qui méritent tous des félicitations. »

 

Slaatje Praatje

Le lauréat flamand est un excellent exemple d’action transfrontalière. Une épicerie sociale se déplaçant dans cinq communes rurales (Laarne, Wichelen, Berlare, Waasmunster et Buggenhout) qui ne sont pas voisines et qui n’avaient encore jamais collaboré auparavant est quelque chose d’unique en Flandre. Toutes les deux semaines, un petit marché s’installe dans chacune de ces communes afin de proposer des aliments et des produits de soin de qualité. Une vingtaine de bénévoles ayant connu la pauvreté sont présents à chaque marché pour en assurer le bon déroulement. Le marché offre aussi l’occasion aux participants de se rencontrer et de partager des infos. Au travers de ce marché et d’autres activités, l’épicerie sociale mobile entend renforcer l’autonomie des personnes en situation de pauvreté.

Cette épicerie sociale mobile transforme ainsi l’aide alimentaire en instrument structurel de lutte contre la pauvreté et peut encourager d’autres communes à lancer elles aussi des partenariats dépassant les frontières de leur commune.

 

Racynes

Côté wallon, l’ASBL Racynes met en place des actions de lutte contre la précarité et l’exclusion sociale en s’appuyant sur une philosophie particulière en termes de développement personnel, éducatif et social. Le but est de guider les bénéficiaires vers une meilleure intégration dans la société, dans le respect de leurs droits fondamentaux (accès à l’enseignement, à la culture, à la vie sociale, à l’alimentation,…). Non seulement leurs activités sont utiles pour la collectivité, mais elles contribuent aussi à la reconnaissance des participants et à leur sentiment de fierté.

Au départ, en 2008, il n’y avait encore qu’une roulotte et un potager. En 10 ans de temps, l’organisation est devenue une véritable ferme d’animation ouverte à tous.

Racynes illustre magnifiquement la manière dont une petite initiative peut se muer en organisation locale bien implantée, jouissant de liens et partenariats conclus au niveau local, régional, fédéral et même européen.

 

L’Ilôt

L'Ilot est une ASBL de la Région de Bruxelles-Capitale. L'organisation est active depuis 1960 dans le domaine de l’accompagnement des sans-abris au travers d’une offre de services s’articulant autour de 5 axes : l’accueil de première nécessité, l’hébergement temporaire, l’alimentation, le logement et la formation/l’emploi.

Dans le cadre de l’axe ‘logement’, l’Ilot a créé en 2015 une cellule régionale bruxelloise appelée Capteur et Créateur de Logements (CCL) afin de développer des solutions d’hébergement dignes, durables et abordables pour le public sans-abri. Cette cellule permet de reloger plus de 40 personnes chaque année. Les logements captés et/ou créés sont rénovés et/ou gérés en collaboration avec les agences immobilières sociales. Toutes les personnes relogées sont suivies par des services de guidance à domicile.

L’Ilôt place la barre haut. La cellule Capteur et Créateur de Logements a pour ambition de servir les besoins en logements de tout le secteur bruxellois du sans-abrisme, ce qui représente environ 4000 personnes à reloger.

 

Alexandre Lesiw, Président a.i. du SPP Intégration sociale : « Ce prix est avant tout une marque de reconnaissance de la société envers tous ceux qui œuvrent au quotidien, dans la discrétion et parfois même l’anonymat, pour aider les plus démunis. C’est aussi la force de l’exemple : un encouragement à plus d’engagement solidaire dans notre société. »

 

Autres nominés

Citons également les 6 autres nominés, qui n’ont certainement pas démérité : Ruimtevaart, RIMO Limburg, Samenlevingsopbouw Brussel, Mentor-Escale, RWADE et Le Monde des Possibles.

 

 

Plus d’infos:

Alexandre Lesiw, Président a.i. SPP IS

+32 479 79 05 10

com@mi-is.be